Accueillir ses émotions : le point de départ de la gestion émotionnelle

Dernière mise à jour : 11 avr.

Greenberg disait, « il est impossible de quitter un endroit avant d’y être réellement arrivé ». Au-delà de cette métaphore, sur le plan du monde émotionnel, une leçon apparait évidente : il est assez difficile de se défaire pleinement d’une émotion si on ne la laisse jamais nous emplir.


Parfois, lorsqu’on vit des émotions dites désagréables, on est tenté de résister. C’est un réflexe humain. Après tout, on cherche souvent à chasser la douleur dès qu’elle apparait. Un aspect est toutefois hors de notre contrôle et semble nous échapper : on aura beau rejeter notre supplice, il se produit quand même. Porteur d’un message, il nous indique qu’il se passe quelque chose. Pourquoi alors, quand un sentiment inconfortable nous habite, cherche-t-on, par moment, à s’en débarrasser bien avant qu’il nous ait renseignés sur quoi que ce soit?

La porte fermée


Imaginez un inconnu qui cogne à votre porte. Vous ignorez tout de ses intentions. Il insiste, persiste et signe. Vous ne trouvez pas ça très agréable, mais vous maintenez votre position : pas question de lui ouvrir. Un autre individu se présente et ajoute au vacarme. Rien à faire, tous deux se donnent à cœur joie. À force de les ignorer, la file s’allonge et il devient de plus en plus difficile d’en faire abstraction, sans oublier que vous n’avez aucune idée de ce que ces gens peuvent bien vous vouloir. Mais alors? Consciemment ou pas, il se produit un peu la même chose quand l’on vit une émotion désagréable et que l’on néglige d’y accorder l’attention nécessaire. Celle-ci finit par s’accentuer, porter un sens qui n’est pas le reflet de la réalité et est souvent jointe par d’autres (qui s’accumulent), jusqu’au moment où survient l’inévitable : l’implosion ou l’explosion.


Ne pas s'accueillir favorise l'accumulation des émotions désagréables.

Un prérequis


Afin de bien saisir le message que porte l’émotion que vous ressentez, toujours faut-il la laisser vous traverser. Pour reprendre l’image précédente (nous l’utiliserons tout au long de cette lecture), il peut être essentiel d’avoir l’oreille attentive face aux intentions d’une personne qui frappe à votre porte, quitte à la laisser entrer. À quoi bon? Parce qu’elle finira, de toute façon, par entrer de force! Si votre objectif est de gérer ce qui se passe en vous, la première étape consiste à accueillir et explorer cet état intérieur avec ouverture et bienveillance. Cet extrait du poème de Roumi en est une belle extrapolation :

« Un être humain est une maison d'hôte.

Chaque matin une nouvelle arrivée.

Une joie, une dépression, une mesquinerie,

Un moment de pleine conscience qui arrive

Comme un visiteur inattendu.

Accueillez-les tous !

Même s'ils sont une foule de douleurs »



Se donner le droit de ressentir


La résistance peut tirer son origine de multiples causes.


Peut-être avez-vous l’impression d’être incapable de composer avec ladite émotion (pas capable d’ouvrir la porte ou de faire face à ce qui se cache derrière). Peut-être vous a-t-on répété qu’elle était nocive, dangereuse (expérimenter ce qui vous attend en ouvrant votre porte vous met à risque). Peut-être avez-vous enregistré qu’elle était proscrite (interdit d’ouvrir cette porte!). Quel que soit le motif qui vous pousse à vous opposer à votre monde émotionnel, demeure que le point de départ prend la forme d’une autorisation qu’on s’accorde de ressentir ce qu’on ressent (et non d’agir!).


Un point de départ


Maintenant qu’il semble évident que de quitter notre état implique d’en avoir pris conscience, enfin pouvons-nous réaliser que tout ça est temporaire et transitoire. Chercher à éviter, fuir, rationaliser ou supprimer nos émotions ne fait que les accentuer ou les différer. Il est essentiel, en outre, de se rendre compte qu’elles ne sont pas nécessairement le reflet de la réalité que l’on s’est imaginée. Accepter de ressentir ne signifie pas concrétiser nos pires appréhensions, mais bien se montrer à l’écoute de ce que cette expérience révèle.


516 vues

Posts récents

Voir tout